Archive for the ‘Technologie’ Category

Google invente la lentille-glucomètre

Posted by admin On janvier - 18 - 2014

Et oui, une fois encore google a frappé. Ce n’est pas la première fois que Google s’intéresse à la santé. Une équipe s’était déjà penché sur la réalisation d’un corps humain virtuel, le Body Browser, et les Google Glasses sont actuellement à l’essai dans de nombreux domaines médicaux.

Mais là, Google vient de faire une annonce fracassante en déclarant être prêt à concevoir des lentilles capables d’alerter les diabétiques en cas d’hypo ou d’hyperglycémie. C’en est fini de l’effraction cutané en vue de récupérer un peu de sang. Les diabétiques vont apprécier, j’en suis sûr.
 

Google Contact Lens

 
Les chercheurs du Google X Lab ont réussi à disposer un gluco-testeur entre deux couches de matériau d’une lentille souple. Un trou minuscule dans une couche permet de récupérer le liquide lacrymal pour analyser son taux de sucre et en déduire celui du sang. Le dispositif est capable de réaliser une mesure toutes les secondes. Il doit s’agir, je pense, de lentilles de jour jetables. En effet la réalisation de nombreuses mesures sur plusieurs jours, nécessiterait une batterie trop grosse. Il ne s’agit pour l’heure que d’un prototype et les chercheurs travaillent sur l’implantation de micro-LED dans la lentille pour alerter le « porteur » en cas d’hypo ou d’hyperglycémie.

Nous sommes ici bien loin de la science fiction. Une société Suisse (Sensimed) a déjà mis sur le marché une lentille qui dispose d’un capteur de pression, pouvant alerter les utilisateurs atteints de glaucome.

Mais la fiabilité devra être au rendez-vous… L’orifice de récupération du liquide lacrymal, ne risque t-il pas de se boucher ? Quel coût cela va t-il avoir ? Lentilles jetables ou ré-utilisables ? Bref de nombreuses questions se posent et il faut rester prudent face à de telles annonces car de nombreux projets similaires ont déjà vu le jour et pour le moment, aucun n’a abouti…
 
(Source)
 

De la colle chirugicale pour le coeur

Posted by admin On janvier - 12 - 2014

Depuis quelques années maintenant, les médecins urgentistes disposent d’une « colle » pour suturer les plaies nettes et propres de l’enfant. J’avoue trouver le procédé très pratique. Finis les cris et les pleurs. L’intervention est réalisée en 5 minutes et est aussi efficace qu’une suture classique.
Une équipe de chercheurs du Boston Children’s Hospital vient de mettre au point une colle, permettant la fermeture de vaisseaux et de parois (tissu cardio-vasculaire) en milieu humide, ensanglanté et sous pression: la HLLA pour « hydrophobic light-activated adhesive ». Cette colle est constituée de polyglycerol sebacate acrylate (????). En réalité, il s’agit d’un gel qui est appliqué sur la zone à refermer. Puis une lumière ultraviolette est appliquée à sa surface pendant 5 secondes. La réaction qui s’en suit provoque une adhérence extrême entre la colle et le collagène des tissus cardio-vasculaires. La suture est réalisée !
 

Il s’agit ici d’une avancée considérable, qui va améliorer la prise en charge de certaines pathologies cardio-vasculaires. Et c’est une startup Française, Gecko BioMedical qui est chargée de la commercialisation (Cocorico!).
 




 
Gecko Biomedical

(Source)
 

IRM dynamique du poignet

Posted by admin On janvier - 11 - 2014

L’IRM est un merveilleux outil pour les orthopédistes. Elle donne des renseignements anatomiques très précieux dans l’établissement d’un diagnostic. Pourtant, elle ne suffit pas toujours et il est parfois difficile pour un orthopédiste, d’apprécier le moment où le geste devient douloureux.

Les techniques d’imagerie, en perpétuelle évolution, devraient apporter des solutions concrètes dans la décennie qui vient. L’IRM dynamique est une voie de recherche prometteuse. Une étude récente vient de montrer son intérêt dans l’examen de poignets douloureux. Différents mouvements ont été étudiés: prono/suppination, déviation radial/ulnaire… Et il semblerait que sur le petit échantillon observé (15 poignets), l’IRM dynamique ait permis la mesure de paramètres anatomiques associés à une instabilité.
Le futur de l’imagerie serait-il est train de se dessiner ??? Imagerie dynamique, fonctionnement d’organes en temps réel…

Bref en tout cas, je vous laisse jeter un coup d’oeil aux vidéos… magnifiques.
 


 

 
Article: Real-Time Magnetic Resonance Imaging (MRI) during Active Wrist Motion—Initial Observations

(Source)
 

« Maji-que »

Posted by admin On novembre - 18 - 2013

Comme vous le savez, un typhon s’est abattu sur les Philippines et a dévasté de nombreux villages. Ce type de situation catastrophique fait le lit des maladies infectieuses à transmission oro-fécale comme le choléra.
 

 
Il est nécessaire de réhydrater les patients par voie veineuse dès lors que les vomissements deviennent incoercibles et que le pronostic vital se trouve engagé. Cela nécessite la mise en place d’une logistique conséquente pour acheminer les solutions de réhydratation. Et bien évidemment, cela a un coût…

Une société Californienne vient peut-être de trouver la solution à ces problèmes grâce au Maji™. Il s’agit d’un sac capable de filtrer de l’eau pour en faire une solution de réhydratation injectable. Le principe est simple: le sac est rempli d’eau. 5h plus tard, il suffit de fixer un perfuseur à l’extrémité du Maji™ pour pouvoir utiliser la solution. L’eau utilisée ne peut pas être de l’eau de mer: le principe de filtration nécessite une différence d’osmolarité entre les solutions pour fonctionner. Le passage de l’eau « sale » à travers une membrane « high-tech » permet l’élimination de toutes les impuretés.

 
Le Maji™ a pour avantage de diminuer les coûts de transport car les sacs sont vides et donc moins lourd. Par exemple, l’acheminement de 14 solutés de réhydratation de 1 litre, de San Francisco vers la Guinée Conakry, coûte 710,04$. Un transport identique de 14 Maji™ revient 209$.

Ce dispositif ingénieux devrait bientôt apparaître sur les sites de catastrophe… enfin je l’espère.

Le Maji™ de Fosmomed

(Source)
 

Quoi de plus désagréable que d’avoir un compagnon qui ronfle ? Grâce à la société Nyxoah, vous pourrez désormais dormir paisiblement.
 

Cette firme israélo-belge vient de mettre au point un système très innovant. Il nécessite la pose d’un implant en arrière de la langue. Cet implant de 20 mm de long et 2,5 de large, a une durée de vie de 12 ans. 15 min seulement sont nécessaires à un chirurgien pour le mettre en place. L’implant a pour but de stimuler les nerfs contrôlant le tonus de la langue afin de garder les voies aériennes ouvertes. Il est alimenté par l’intermédiaire d’un patch de 55 mm par 90, fixé sous le menton… Je pense qu’il s’agit d’un procédé électromagnétique mais il n’en est fait mention nul part. L’ensemble fonctionne de concert afin de provoquer la stimulation nerveuse en cas d’obstruction des voies aériennes.

Je vois d’ici le sourire de certaines épouses…

Mais le produit  n’est pas encore commercialisé. Il faudra attendre encore un peu.

Nyxoah

(Source)
 

Bientôt vos écouteurs mesureront votre pouls

Posted by admin On octobre - 30 - 2013

L’institut Kaiteki et la société Bifrostec viennent de présenter une technologie surprenante lors du congrès Healthcare Exhibition Device qui vient d’avoir lieu à Yokohama au Japon. Ils ont réussi à mesurer le rythme cardiaque grâce à des écouteurs audio standards (à 8 dollards!!!).
 

Ils sont partis du principe que le tympan se déplace du fait des mouvements artériels à une fréquence de 1Hz. La variation de pression est alors mesurée grâce à des écouteurs (de base) utilisés comme « microphones ». Mais cette variation de pression facilement mesurable dans un espace clos, le devient beaucoup moins quand il s’agit d’une cavité anatomique. Toute la technologie de cette innovation réside dans l’algorythme de traitement du signal. Car l’oreille ne constitue pas un espace clos une fois les écouteurs en place. Il existe des fuites, et il a fallut trouver des solutions pour filtrer le signal artériel des bruits extérieurs.

Il sera donc bientôt possible d’avoir son pouls en temps réel sur son smartphone, pendant son jogging, musique en marche.
 
Kaiteki Institute

(Source)

 

Hands On Search: L’impression 3D au service des mal-voyants

Posted by admin On septembre - 21 - 2013

Yahoo s’est associé à l’agence de création Hakuhodo Kettle Tokyo pour procurer aux enfants malvoyants la nature et la forme des choses dont on leur parle.

Pour cela ils ont combiné la technologie 3D à l’internet. L’appareil a été baptisé « Hands on Search ». Il suffit de prononcer le nom d’une chose pour que la machine en sorte une réplique 3D. L’enfant peut ainsi apprécier les formes de l’objet créé.

Le dispositif dispose d’un système de reconnaissance vocal. Après identification du mot prononcé, une recherche est effectuée sur internet afin de se procurer les données 3D. Lorsque les données sont présentes, l’objet est fabriqué grâce à une imprimante 3D. En l’absence de données, une demande est publiée sur internet afin de les obtenir et d’accroître les capacités du dispositif. Actuellement, 110 objets sont disponibles dans la bibliothèque de « Hands On Search ».
 
Hands On Search
Jetez un coup d’oeil à la vidéo, vous comprendrez tout l’intérêt de ce système pour les enfants mal-voyants.
 



 
Une idée très intéressante, à développer…
(Source)
 

L’impression d’organes, ça fonctionne

Posted by admin On septembre - 16 - 2013

Les chercheurs de l’université de Huazhong en Chine, viennent de créer un rein fonctionnel à l’aide d’une imprimante 3D. Nous avions déjà évoqué cette voie de recherche il y a peu de temps (ici). L’organe n’était jusqu’à présent non fonctionnel.

Grace à l’équipe de Xu Mingen, l’organe « imprimé » est capable de sécréter de l’urine, de filtrer les toxines et d’assurer les fonctions métaboliques d’un rein normal. Le rein est fabriqué sur un gel riche en nutriments. Il serait capable de vivre 4 mois en laboratoire. Tout cela n’en est qu’au stade expérimental et il n’est pour le moment pas envisagé de transposition à l’être humain… même si l’on s’en approche chaque jour un peu plus.
Cette voie de recherche est une immense source d’espoir pour les insuffisants rénaux en attente de greffe.
 

3D Bioprinter

 




 
(Source)
 
[gard]
 

Transmettre un son par simple contact

Posted by admin On septembre - 13 - 2013

disneyresearch

La société Disney possède de nombreux laboratoires de recherche qui travaillent sur la robotique, l’intelligence artificielle, l’animation, la modélisation, etc… Un article publié sur le très célèbre site IEEE Spectrum ;-), nous fait part d’une découverte assez étonnante: il s’agit d’utiliser le corps humain comme vecteur d’un signal sonore ! Le corps « enregistre » un message et est capable de le délivrer par simple toucher du lobe de l’oreille de l’auditeur.

Cette nouvelle technologie a été baptisée Ishin-Den-Shin, en référence au concept traditionnel Japonais qui désigne le « concept traditionnel de communication interpersonnelle par tacite compréhension mutuelle » (Wikipédia).

Il s’agit d’un micro qui converti le signal sonore chuchoté, en champ électrostatique: Le signal sonore est transformé à distance (dans un PC) en signal électrique de faible intensité et à haute tension. Ce courant électrique est ensuite renvoyé vers le « chuchoteur » grâce à un fil électrique très fin, qui parcourt le câble du micro. Le contact de la peau avec ce courant électrique crée un champ électrostatique sur toute la surface cutané du sujet.  Il suffit alors de toucher le lobe de l’oreille d’une autre personne pour transformer le champs électrostatique en vibrations audibles. L’intérêt est que seule la personne touchée pourra entendre le message.

L’idée est très ingénieuse. Je ne vois pas bien le type d’applications qui peut en découler, mais je suis certain que les ingénieurs de chez Disney vont vite trouver.

 

Ishin-Den-Shin




 
Disney Research

(Source)

 

Test matériel: Pneupac VR1™ airmix

Posted by Oliv On août - 23 - 2013

Nous avons testé l’insufflateur automatique de chez Smith Médical appelé pneupac VR1™, et j’avoue que nous avons étés déroutés !
Par le look tout d’abord, de couleur jaune et verte, cet appareil ressemble à un jouet qui à tout de même l’avantage d’être visible.
Ensuite, par l’utilité qui paraît être à mi chemin entre un insufflateur et un respirateur.

l’appareil se branche sur la prise crantée de la bouteille d’oxygène et fonctionne grâce à la pression de celle-ci et ne nécessite donc pas de batterie ou autre alimentation.

En ce qui concerne les réglages, il y a un interrupteur qui permet de choisir entre 50% ou 100% de FiO2, une mollette permet de choisir les débits couplés à une fréquence ventilatoire (en mode automatique) allant de 1050ml/12 de fréquence à 150/25. une mollette centrale permet de choisir le mode automatique ou manuel. Sur ce dernier mode, le déclenchement des volumes est réalisé soit par un bouton poussoir, soit par un interrupteur à bascule.
L’appareil est équipé d’une alarme de pression non réglable à 40cmH2O par indicateur sonore qui ne permet donc pas une insufflation en force lors de situations ventilatoires extrêmes.

pneupac VR1 ™ peut fonctionner sous atmosphère viciée voir explosive et dans un champ éléctromagnétique important comme un IRM

Les raccord sont standards, ce qui permet de brancher tous types de masque ou de filtres. L’étanchéité est classée IP56 ce qui est très bien!

A l’utilisation il est assez facile à mettre en œuvre et intuitif. Pour les brancardages difficiles, il permet de se passer d’un ventilateur tout en prenant moins de place.

Petit bémol : il nécessite un raccord O2 spécifique vissé d’un coté et cranté de l’autre, et ne permet pas le fonctionnement sans gaz propulseur.

SMITH MEDICAL propose en option un circuit spécifique respectant la norme chimique OTAN pour protéger la victime de l’air contaminé et faire en sorte que le gaz fourni au patient ne contienne pas d’agents toxiques.

Cet appareil paraît intéressant en complément de insufflateur manuel et du respirateur qu’il ne remplace pas complètement sauf dans des situations très particulières. il semble adapté aux paramédics ou à des infirmiers qui participeraient aux activités sapeur pompiers sous protocoles.

Le prix se situe autour des 1300 €, c’est quand même moins cher qu’un respirateur ! …. à méditer !

 

VIDEO

TAG CLOUD

Abonnez-vous à la mailing list

  • Tenez-vous informé !

  • BOUTIQUE

       

About Me

Twitter

    Photos

    37Vscan GE Healthcare"L'ambulance"Ambulance Rio de JaneiroTrueCPRxporteBodyGuardiancoeur artificiel carmatNonin 3230SonoSite-AxoTrackvalvuloplastie catheterTC1-1