Les méthodes pour arrêter de fumer qui ne fonctionnent pas vraiment

26
Partager :

Arrêter de fumer n’est pas une mince affaire. Il est encore plus difficile d’y arriver lorsque la méthode utilisée ne semble pas faire d’effet. De plus, de nombreuses informations polluent la toile et il est difficile de démêler le vrai du faux. Voici les méthodes pour arrêter de fumer qui ne fonctionnent pas vraiment.

Utiliser la cigarette électronique

Pour arrêter de fumer, de nombreuses personnes font recours aux cigarettes électroniques. Mais beaucoup ignorent que la cigarette électronique et le sevrage tabagique ne sont pas réellement efficaces pour stopper la consommation du tabac. En effet, une nouvelle étude à démontrer que ceux qui utilisent les e-cigarettes avec des substances nicotiniques pour arrêter de fumer ont eu moins de réussite que ceux qui utilisent d’autres méthodes comme se rendre vers des professionnelles de santé.

A voir aussi : La cataracte est-elle contagieuse ?

De plus, il a été prouvé que pour de nombreux fumeurs, arrêter le tabac est très difficile. Il n’y a pas une réelle évolution sur le taux de réussite malgré la popularité des cigarettes électroniques. Il y a également un énorme risque de rechute lorsque vous passez de l’utilisation de la cigarette classique à celle électronique.

Le vapotage nuit également à la santé du fumeur. En effet, les poumons de tout organisme humain ne sont pas destinés à respirer des substances chauffées, mais de l’air naturel. Par ailleurs, la nicotine présente dans la cigarette électronique créera une dépendance chez le fumeur. Il sera vraiment compliqué pour eux de réduire les doses volontairement jusqu’à mettre fin à la consommation de tabac.

A lire aussi : Quel est l'emploi le mieux rémunéré en 2020 ?

La consommation de certains aliments

Consommer les fruits et légumes pour certains permet déjà l’arrêt de la consommation du tabac. Mais ce n’est pas réellement le cas. Les fruits et légumes peuvent aider après un traitement ou un sevrage de tabac. Les patients ont généralement l’envie de grignoter et pour ne pas se créer d’autres problèmes de santé, il leur est préconisé de plutôt consommer des pommes, des tomates, des bananes et des légumes. Ces aliments les aideront à lutter contre les symptômes du sevrage, mais ne pourront pas à eux seuls l’empêcher de fumer.

Faire recours à la phytothérapie

La phytothérapie est un moyen efficace pour guérir de plusieurs maladies. Nos grands-parents connaissaient au bout des doigts les vertus de nombreuses plantes. Mais il n’existe pas encore de plantes qui puissent permettre d’arrêter définitivement de fumer. Par contre après le sevrage, certaines plantes sont utiles pour ne pas faire de rechute. Par exemple, la valériane sous la forme d’une infusion donne un gout assez désagréable du tabac.

Elle permet également de lutter contre la fatigue et les troubles de sommeil et joue le même rôle que le millepertuis. De plus, les feuilles de verveines vont vous permettre de lutter contre le stress et l’anxiété causée par le sevrage. Par ailleurs les feuilles d’hysopes sont idéales pour nettoyer les poumons et régler les problèmes respiratoires occasionnés par le tabac. Si vous ressentez un vide dans l’action de garder une cigarette, utiliser un bâton de réglisse à la place.

La consommation de jus antitabac

Tout comme la consommation des fruits et légumes, les jus antitabac ne sont pas efficaces s’il n’y a pas un traitement au préalable. Ce n’est qu’après le sevrage et les traitements que ces jus peuvent aider à réduire les effets indésirables qui surviennent.

Partager :