Quels sont les inconvénients du métier d’infirmière ?

1567
Partager :

Le métier d’infirmière est une profession noble du secteur de la santé qui est indispensable dans la prise en charge des malades. Bien qu’il présente assez d’avantages aussi bien pour les malades que pour les agents de santé eux-mêmes, il présente également des inconvénients. Quels sont les inconvénients du métier d’infirmière ? Explications !

Les horaires de travail

L’un des premiers inconvénients du métier d’infirmière est la gestion du temps. En effet, la maladie ne prévient pas et notez que chaque jour il y a toujours du monde dans les centres de santé. Ainsi, l’infirmière est appelée à travailler les week-ends, les jours fériés, la nuit, le jour. Cela demande aussi d’exercer son travail tôt le matin ou même tard dans la nuit.

A lire également : Expérience patient : ce que les pharmaciens doivent savoir

Le rythme du travail

L’agent de santé travaille sous un rythme de travail accéléré qui fait appel à une rigueur et à un grand sens de responsabilités. En effet, le métier d’infirmière s’effectue à flux tendu et parfois même avec un sous-effectif et de ce fait la pression est à son maxima.

La charge administrative

Ce beau et noble métier d’infirmière requiert une charge administrative assez importante. Au fur et à mesure que les soins sont administrés aux patients, ils doivent être mentionnés dans son dossier au risque d’oubli ou de faire une erreur. Ainsi l’infirmière doit bien s’organiser pour remplir à temps les dossiers de chaque patient, et ce, malgré la pression du travail.

A voir aussi : Quels sont les matériels médicaux ?

Le salaire

La rémunération n’est pas toujours satisfaisante. En effet, compte tenu de leurs sacrifices multiples, le salaire d’une infirmière est insuffisant par rapport à tous ses défis et responsabilités de chaque jour. Cela est remarquable quand l’infirmière est à ses débuts.

Le manque de temps

Il est constaté que les agents de santé manquent du temps. Autrement dit, ils manquent du temps à consacrer à eux-mêmes. En effet, lorsqu’ils travaillent, ils n’ont pas la possibilité d’observer une pause pour aller se mettre quelque chose sous la dent.

Aussi, même pour les pauses pipi, ils ne trouvent pas le temps sauf en cas où ils ne peuvent plus du tout résister. Par ailleurs, en cas d’indisponibilité d’un de ses collègues, l’infirmière peut être sollicitée sur ses jours de repos ou de congés.

Les humeurs

Tant qu’on travaille avec les humains, des malentendus surviennent nécessairement. Que ce soit entre :

  • infirmière-patient ;
  • infirmière et médecin ;
  • collègues infirmiers.

En effet, l’infirmière est appelée à gérer les crises de nerfs venant de part et d’autre dans l’exercice de son travail. Elle peut être atteinte aussi physiquement que moralement.

La difficulté à gérer enfants et boulot

Le métier d’infirmière est dur pour les femmes qui ont des enfants. En effet, elles peinent à trouver une baby-sitter qui accepterait de les garder en horaires décalés. Autrement dit, une nounou capable de s’adapter aux horaires de travail de l’infirmière.

L’accompagnement des patients

L’une des plus grandes difficultés de ce métier est de voir un de ses patients rendre l’âme. Assistez les patients en fin de vie et ceux décédés sous ses yeux nécessitent une considérable force mentale.

Le métier d’infirmière est une profession complète appartenant au secteur de la santé. C’est un beau et noble métier qui présente toutefois un certain nombre d’inconvénients. Ainsi, il nécessite un grand engagement aussi bien physique que moral pour faire face aux éventuelles situations.

La pression et le stress

Au-delà de la charge émotionnelle, les infirmières ont à faire face à une autre difficulté majeure : le stress et la pression. Les journées de travail sont souvent longues et intenses, sans compter les heures supplémentaires et l’insuffisance des ressources humaines dans certains services.

Cela peut entraîner un sentiment d’épuisement professionnel appelé burn-out qui est fréquemment observé chez les soignants. Cette pathologie se manifeste par une fatigue chronique, un manque de motivation, une dépression ou encore des troubles du sommeil.

Pour éviter ce genre de situation, vous devez proposer des formations sur la résistance au stress pour aider les infirmières à mieux gérer leurs émotions ainsi qu’à améliorer leur bien-être psychologique. Effectivement, afin d’offrir aux patients des soins appropriés et efficaces, il est crucial que le personnel soignant soit physiquement mais surtout mentalement bien préparé.

Donc, malgré tous ces inconvénients liés au métier d’infirmière, elle reste l’une des professions cruciales dans notre société puisqu’elle permet quotidiennement d’assurer le suivi médical au sein de nos hôpitaux mais aussi dans nos cliniques privées ou cabinets médicaux ayant besoin de personnel sanitaire qualifié pour offrir aux patients les meilleurs soins possibles.

Les risques professionnels et la sécurité de la santé

Au-delà des aspects émotionnels et psychologiques, le métier d’infirmière n’est pas sans risques physiques. Effectivement, les infirmières sont exposées à de nombreux facteurs de risque professionnels qui peuvent être préjudiciables à leur santé.

Parmi ces risques figurent notamment l’exposition aux infections nosocomiales, la manipulation des médicaments potentiellement dangereux ou encore la répétition de mouvements pouvant entraîner des troubles musculo-squelettiques (TMS).

Pour se prémunir contre ces différents dangers, elles doivent adopter des mesures de sécurité dans leur quotidien professionnel. Cela peut passer par l’utilisation d’équipements adaptés pour éviter toute exposition accidentelle ou encore par un aménagement ergonomique du poste de travail afin de réduire autant que possible le risque de TMS.

Il faut aussi souligner le rôle crucial joué par l’employeur en matière de sécurité au travail. Dans ce contexte, il doit impérativement veiller à assurer la sécurité et la santé des salariés en mettant en place une politique globale visant à limiter tous types de risques professionnels.

Malgré tous ces inconvénients liés au métier d’infirmière, cette profession demeure indispensable dans notre système sanitaire. Nous devons donc non seulement en prendre conscience, mais aussi et surtout apporter toutes les solutions nécessaires pour garantir aux soignants un environnement sain et sécurisé dans lequel ils pourront exercer leur métier en toute sérénité.

Partager :