Presbytie : comment bien la soigner pour éviter les complications

971
Partager :

La presbytie est une forme de perte de la vue qui affecte des millions d’adultes à travers le monde. Il s’agit d’une forme d’astigmatisme qui cause une dégradation progressive de la vision des personnes âgées. Cette condition peut entraîner une baisse de la qualité de vie si elle n’est pas correctement traitée. Heureusement, il existe des moyens efficaces de soigner la presbytie et d’éviter ses complications. Dans cet article, nous allons examiner les différentes options de traitement pour la presbytie, ainsi que les mesures préventives à prendre pour garantir une bonne vision à long terme.

Qu’est-ce que la presbytie ?

La presbytie est une condition oculaire qui affecte les personnes âgées et se caractérise par une diminution progressive de la capacité à voir des objets proches. Il s’agit d’une perte partielle ou totale du pouvoir accommodatif, ce qui signifie que votre œil ne peut plus réguler sa focale pour vous aider à voir nettement les choses de près. Cette condition provoque souvent une vision floue et un inconfort lors de la lecture de livres, magazines, journaux et autres documents imprimés. Elle peut également entraîner des maux de tête fréquents et une fatigue visuelle tout au long de la journée.

A lire également : Comment gérer une allergie aux chats roux : astuces et conseils pratiques

Les causes principales à l’origine de cette affection sont le vieillissement naturellement progressif des lentilles cornéennes ainsi que le durcissement consécutif des muscles oculaires responsables du processus d’accommodation pour mettre en focus les images sur la rétine. De plus, certains facteurs comme le tabagisme excessif et l’hypertension artérielle peuvent contribuer à accroître le risque génétique lié au développement de l presbytie chez certaines personnes..

Si elle n’est pas traitée rapidement, la presbytie peut s’aggraver rapidement et augmenter sa gravité, ce qui conduit inexorablement aux complications telles qu’une fatigue permanente due aux efforts constants exercés par les yeux afin d’y voir clair ; larmoiements exagérés ; douleurs orbitaires; conjonctivite chronique ; strabisme divergent (strabismes); astigmatisme; cataractes; glaucome etc.

A lire également : Gérer le stress au quotidien : conseils et astuces pour une vie sereine

Quels sont les symptômes ?

La presbytie est une condition oculaire commune qui affecte la vision à mesure que les personnes vieillissent. Cela se produit généralement chez les adultes de plus de 40 ans et peut être très incommodant pour ceux qui en souffrent. Les principaux symptômes incluent la difficulté à voir clairement des objets proches, ainsi qu’une perte graduelle de la capacité visuelle lorsqu’on essaie d’effectuer des activités quotidiennes comme lire un livre, regarder un film ou travailler sur ordinateur.

Les symptômes courants liés au vieillissement sont également associés à la presbytie et comprennent une mise au point difficile quand on essaye de se concentrer sur des objets rapprochés et le besoin d’utiliser plus de lumière pour réaliser ces tâches. La baisse progressive du contraste entre les couleurs peut également être ressentie, ainsi que le mal aux yeux après avoir effectué certaines activités près des yeux pendant une longue période (comme utiliser un ordinateur). Une vision trouble accompagnée parfois par des reflets scintillants apparaît aussi fréquemment.

Bien que la plupart des symptômes soient considérés comme normaux chez les personnes âgées, il est important de rechercher immédiatement un diagnostic professionnel si cela interfère significativement avec votre qualité de vie journalière. Un examen ophtalmologique complet sera nécessaire pour identifier correctement le type exact et le stade d’avancement afin que votre spécialiste puisse recommander le traitement appropriée : lunettes progressives, lentilles cornéennes adaptatives (CK) ou injections intra vitréennes directes (IVT).

Comment soigner la presbytie ?

La presbytie est une condition oculaire courante qui survient naturellement avec l’âge. Elle entraîne des difficultés à voir les objets de près et est souvent associée à la perception floue, brouillée et parfois douloureuse des objets proches. Les symptômes peuvent inclure une difficulté à modifier immédiatement sa vision pour se concentrer sur un objet situé plus près ou plus loin, ce qui peut être très fatigant pour les yeux. Heureusement, il existe de nombreuses façons de traiter la presbytie afin d’améliorer considérablement la vision et d’empêcher toute complication supplémentaire.

En premier lieu, le port régulier de lunettes correctrices adaptées permet aux patients atteints de presbytie d’obtenir une bonne acuité visuelle que ce soit à court ou longue distance sans avoir besoin de faire des efforts excessifs pour effectuer un changement rapide de focale. Des lentilles sphère-cylindriques combinant verres progressifs sont généralement recommandés car elles offrent non seulement une vision claire en amont mais aussi en aval ainsi qu’une meilleure stabilité du champ visuel pendant le travail visuel prolonger (en particulier si vous utilisez un ordinateur).

Il existe également des traitements mieux adaptés au mode de vie moderne tel que la thérapie orthoptique centrée sur l’utilisation optimale du système musculo-oculaire pour maintenir le confort visuel et corriger les déficiences binoculaires telles que : astigmatisme/ anisotropies importantes /strabismes binoculaire etc..

Quels sont les risques et complications ?

La presbytie est l’affaiblissement progressif de la capacité oculaire à accommoder. Cela signifie que le cristallin ne peut plus changer sa forme pour se focaliser sur des objets proches, ce qui provoque une perte progressive de la vision près et moyenne. Les personnes atteintes ont souvent besoin d’utiliser des lunettes progressives ou simples pour obtenir une bonne qualité visuelle.

La presbytie n’est pas considérée comme une maladie à part entière, car elle fait généralement partie du processus normal du vieillissement. Néanmoins, elle peut causer des complications si elle n’est pas traitée correctement et rapidement par un spécialiste en optométrie ou en œil-clinique. La principale complication fréquemment associée à cette affection est le diplopia binoculaire (vision double). Ce symptôme survient parce que les muscles interoculaires sont incapables de synchroniser la vision entre les yeux afin qu’ils puissent travailler ensemble et fournir un signal unique au cerveau avec toutes les informations pertinentes concernant l’objet observé.

Partager :