Que faire en cas d’urgence médicale de nuit ?

183
Partager :
Que faire en cas d’urgence médicale de nuit ?

À tout moment, vous ou l’un de vos proches pouvez être victimes de douleurs aiguës, crises d’angoisses, malaises respiratoires ou cardiaques. Bien entendu, si une telle situation se présente pendant les horaires d’ouverture, vous devez contacter l’hôpital le plus proche ou vous y rendre. Toutefois, pour les situations médicales d’urgence qui arrivent la nuit, la démarche à suivre est différente.

Contacter le SAMU en cas d’urgence médicale de nuit

Si vous êtes confronté à un problème de santé qui nécessite une intervention d’urgence pendant la nuit, composez le 15 pour joindre le SAMU. L’appel est gratuit et vous met en contact direct avec un médecin régulateur qui prend en charge votre cas. Cela, même quand il ne s’agit pas d’une urgence. Vous êtes appelé à répondre aux questions sur l’état de santé actuel du patient. Ensuite, le médecin qui vous reçoit vous prodigue les conseils pour stabiliser l’état de ce dernier. C’est après cela que vous êtes mis en relation avec un médecin de garde. Vous pouvez joindre un médecin en cliquant ici. En fonction de l’évaluation que fait l’expert de votre situation, il viendra à vous ou vous demandera de le rejoindre dans son cabinet. Si le besoin se fait sentir, le médecin de garde envoie immédiatement les secours intervenir chez vous.

A découvrir également : La pancréatite est-elle sévère ?

Appeler le numéro de SOS Médecins

SOS Médecins, est un collectif de professionnels de la santé spécialisés dans les interventions d’urgence. Si vous êtes victime d’un malaise pendant la nuit, n’hésitez pas à les contacter pour une assistance médicale. Appelez le 36 24 et vous serez mis en relation avec un médecin de garde qui se trouve près de chez vous. Ce dernier vient vous consulter à domicile pour votre bien-être. Le médecin qui vous prend en charge dispose généralement des équipements adaptés aux interventions d’urgence. Quel que soit le moment, vous pouvez ainsi consulter.

A lire aussi : Quelle aide financière pour les prothèses auditives ?

Partager :