Quels sont les objectifs d’une formation en psychogénéalogie ?

814
Partager :

Parce que chaque être humain a sa propre histoire familiale. Il forme son identité à travers l’histoire de ses ancêtres. Accepter son appartenance n’est pas une évidence, à moins qu’on adopte une autre approche : la psychogénéalogie. Quels sont les objectifs de cette formation ? Comment l’apprendre ? C’est que nous allons répondre dans cet article. 

Formation en psychogénéalogie : l’intérêt

La psychogénéalogie est une approche utilisée par les psychologues ou les psychothérapeutes pour traiter des cas complexes liés au passé de leurs ancêtres. Une formation en psychogénéalogie permet de : 

A lire aussi : Urgence dentiste : quand la douleur vous terrasse, comment réagir ?

  • Accepter son appartenance à une histoire familiale ; 
  • Comprendre ses comportements personnels actuels ; 
  • Briser les liens toxiques ; 
  • Etc. 

La formation est inspirée de la théorie du Dr Anne Ancelin Schützenberger. Elle invite les candidats à rencontrer leurs ancêtres à travers les différents concepts de la psychogénéalogie ainsi que la technique basée sur l’analyse de l’arbre généalogique. Cette formation va permettre aux participants de se mettre sur la trace de son bagage transgénérationnel et de découvrir comment cet héritage s’installe dans son présent. Cette formation permet aussi de savoir à quelles répétitions il lui soumet. Découvrez les détails de cette formation psychogénéalogie à distance. Une formation à distance permet d’apprendre les fondamentaux de la psychogénéalogie à son rythme. On bénéficie d’un accès illimité à son espace personnel pour apprendre en toute liberté. 

Les avantages de cet apprentissage à distance

Une formation en psychogénéalogie est bénéfique pour soi et pour ses clients. Elle permet de restaurer des liens transgénérationnels positifs et d’élaborer un génosociogramme. On peut acquérir des bases théoriques indispensables à l’interprétation de l’arbre généalogique et d’un génosociogramme. On maîtrisera également les techniques de sophrologie et la relaxation énergétique. Cette formation aborde d’ailleurs plusieurs domaines, dont l’inconscient au génosociogramme, l’identité familiale, les loyautés invisibles, le contrat individuel, le syndrome d’anniversaire ou la filiation maternelle ou paternelle. On va donc à la rencontre de ses ancêtres pour ensuite prendre du recul par rapport à aux traumatismes familiaux et à son génosociogramme personnel. On apprend aussi le mode de transmission de l’héritage psychogénéalogique, les fondements de l’identité ainsi que les fantômes dans l’arbre généalogique. Notons qu’au fil du temps et des années, un enfant traumatisé subira des troubles de l’apprentissage et des perturbations de la personnalité. En grandissant, il souffrira des pathologies plus graves, comme des dépressions, des maladies physiques ou des phobies. D’où l’intérêt de suivre cette formation en psychogénéalogie. 

A lire en complément : Pourquoi la méditation est-elle importante pour la santé

Des exemples de cas en psychogénéalogie

Beaucoup de cas surviennent fréquemment dans la vie des gens et qui deviennent ensuite leur grand traumatisme : un enfant qui naît plusieurs années après la mort de son père, mort d’un enfant dont on ignore l’existence, des filiations méconnues, des fantômes qui accompagnent les descendants, des enfants innommables et bien d’autres cas. La psychogénéalogie cerne tous ces problèmes et parvient à les résoudre grâce à des analyses approfondies sur la généalogie des personnes. 

Pour conclure, la psychogénéalogie est une forme de thérapie, qui peut être familiale ou individuelle. Elle permet de résoudre des blocages émotionnels et relationnels issus des divers traumatismes familiaux. 

Partager :