The future’s not what it used to be

Posted by admin On avril - 4 - 2013

Lorsque j’ai vu ces photos pour la première fois, j’ai été un peu dérangé. J’ai essayé de rattacher ces difformités à quelques maladies ou catastrophes nucléaires. En vain. Seule l’artiste Patricia Piccinini pourrait nous expliquer la naissance de ces étranges créatures. On croirait des êtres vivants. Cette impression est renforcée par l’utilisation de vêtements, de cheveux et par l’attitude conférée aux scultures. Car il ne s’agit bien entendu, que d’un astucieux mélange de silicone, de fibre de verre et de résine… vous l’aviez deviné.

« Patricia Piccinini travaille depuis les années 1990 aux rapports entre la nature, les sciences et les biotechnologies. Quoiqu’étant d’une sensibilité proche des bio-artistes, elle ne travaille pas à partir du vivant, mais à partir des représentations du vivant et de leur réception, à travers l’imagerie numérique en particulier. » (Wikipédia)

Elle expose actuellement en Angleterre, à Penzance: THE FUTURE’S NOT WHAT IT USED TO BE

(Source)

Site de l’artiste

 

 

Leave a Reply

VIDEO

TAG CLOUD

Abonnez-vous à la mailing list

  • Tenez-vous informé !

  • BOUTIQUE

       

About Me

Twitter

    Photos

    37Vscan GE Healthcare"L'ambulance"Ambulance Rio de JaneiroTrueCPRxporteBodyGuardiancoeur artificiel carmatNonin 3230SonoSite-AxoTrackvalvuloplastie catheterTC1-1