Tests de claviers étanches à usage médical

Posted by admin On décembre - 19 - 2013

Cela fait quelques années que je me promène dans différents hôpitaux et cliniques et j’ai eu la “chance” de voir arriver l’informatisation des dossiers médicaux. Même s’il reste encore du travail, on a désormais accès au dossier du patient, ses comptes rendus de consultation, sa biologie, son imagerie… et même à ses germes. En effet, dans certains établissements, on peut voir des claviers azerty standards, trônant dans les couloirs, à l’infirmerie ou dans les box de réa. Et ce n’est pas la peine de me la raconter… rares sont ceux qui prennent le soin de se laver laver les mains entre chaque patient et chaque prescription. Même si de grands progrès ont été fait pour promouvoir le lavage des mains, il n’en reste pas moins que nos claviers sont infestés de germes.
 
Pour ceux que cela intéresse, une petite étude de 2011:

How many bacteria live on the keyboard of your computer?
Messina G, Quercioli C, Burgassi S, Nisticò F, Lupoli A, Nante N.
Am J Infect Control. 2011 Sep;39(7):616-8. doi: 10.1016/j.ajic.2010.12.023. Epub 2011 Jul 22.
 
J’ai récemment retourné un clavier que j’ai tapoté pour voir ce qu’il en sortait: poils ?, sourcils ?, pain, cheveux, bout de plastique, sucre, papier…  et des choses que je n’ai pas su identifier.
 

J’ai donc regardé s’il existait des claviers destinés au monde medical… et bien sûr, j’en ai trouvé. J’ai donc contacté plusieurs sociétés afin de tester leur matériel. Seules 2 sur les 6 contactées m’ont répondu: Man & machine et Prokeys. Les 2 plus sérieuses à mon sens, les autres n’ont même pas daigné m’adresser une information sur leurs produits.

J’ai reçu 3 claviers pour les tester:

– Le Really Cool LP de Man & Machine
– Le K1-med de Prokeys
– Le B-Cool avec son revêtement, de Man & Machine
 

claviers étanches

 
Le Really Cool LP:

Prise en main:

L’installation de chaque clavier à pris… 2 secondes, le temps d’insérer le port USB dans le PC. La reconnaissance a été immédiate que l’on travail sous Windows ou sous Mac. Aucun problème.

Pour info, le cable USB du Really Cool mesure 1m80.
 

really cool lp

En pratique:

J’ai commencé par utiliser le clavier IP68 de Man & Machine, le Really Cool LP. J’avoue ne pas avoir été surpris: le toucher n’est pas le même que sur un clavier standard. Le Really Cool LP est entièrement recouvert de silicone et l’espace entre les touches et le support est également comblé, assurant une étanchéité parfaite. D’ailleurs ce clavier est certifié IP 68 (résistant aux poussière et à la submersion).

J’ai mis environ 30 minutes à m’habituer à son toucher, moins aéré, moins mécanique qu’un clavier standard. Ce qui m’a le plus manqué et dérouté, c’est le bruit. Ce clavier est silencieux. Il manque un peu de « retour », au point que l’on ne sait pas toujours si la touche a été enfoncée… ben oui, je tape en regardant encore mon clavier… du coup cela m’oblige à relever un peu plus fréquemment la tête 😉

J’ai pu travailler plusieurs heures avec ce clavier, et il est clair que tout est une question d’habitude. Au début, je ne faisais pas trop attention et la sensibilité des touches est telle, qu’il m’arrivait de taper des lettres supplémentaires par simple effleurement, sans m’en rendre compte. Ce problème s’est partiellement réglé avec le temps, l’habitude.

Etanchéité

J’ai passé le clavier sous l’eau, et il fonctionne toujours.

Désinfection

Rien à dire, d’une simplicité extrême même si on est loin d’une surface lisse…
 
Le K1-Med:

Les claviers K1 med et Really Cool LP sont très semblables à première vue. Pourtant, il existe des différences notamment au niveau de la taille des touches. Plus larges sur le K1-Med, elles sont très proches de celles de mon clavier. Au niveau du cable USB, il est plus long sur le K1 de 20 cm environ. Autre information: ce clavier existe en blanc ou en noir.

K1-MED-Noir

Prise en main

Au branchement, le K1-Med nécessite une petite reconnaissance sous Mac, mais rien de compliqué… il suffit de savoir lire.  Par contre sous Windows: RAS; Etonnant non ? 😉

En pratique

Le Really Cool est différent du K1. Le bruit est encore plus atténué, sourd. Les touches sont moins souples et un simple effleurement ne risque pas de provoquer de frappe. Il faut appuyer sa frappe. Mais là encore, c’est un coup à prendre. Ici aussi on manque de retour, mais comme il vous est nécessaire d’appuyer fermement sur les touches, vous faîtes moins de fautes de frappe.

Comme je vous l’a dit initialement, les touches sont assez larges, donc lorsque vous tapez, vous avez l’impression que les touches basculent une fois en haut, une fois à droite, une fois en bas… Il n’y a pas d’enfoncement régulier des touches comme sur un clavier standard. Cela se ressent beaucoup plus sur le K1-Med que sur le Really Cool LP. Cette gêne est transitoire et une fois le clavier apprivoisé, elle disparaît… ouf.
Pour info, le clavier existe en noir ou en blanc.

Etanchéité

Rien à dire, IP68 lui aussi. test sous l’eau réussi également.

Désinfection

Le nettoyage est là aussi très simple: lingettes ou spray. Aucun problème.
 
Le B-Cool et son Cool-Drape

Lorsque j’ai recu les claviers et que j’ai ouvert les cartons, , une surprise m’attendais: Le B-cool et son Cool-Drape, une protection souple, transparente et parfaitement adaptée au clavier, permettant un nettoyage en un clin d’oeil.

Le concept est ici différent: il s’agit de revêtir un clavier standard d’une « couverture » anti-saleté et facilement nettoyable.
 

b cool drape cool

Installation

C’est du Man & machine, aucun problème.

Prise en main

Avec le B-Cool, j’ai eu l »impression de taper sur mon propre clavier. Bien entendu, la couche de silicone du Cool-Drape rend le toucher doux, mais cela m’a été plutôt agréable. Seule la barre en silicone qui fait le tour du clavier m’a un peu gêné. Surtout au niveau de la barre d’espace que j’ai pour habitude de tapoter avec la face latérale du pouce.

Le clavier dispose de patins en plastique pour l’assise. Je les ai trouvé un peu petits. Il mériteraient d’être surélevés un minimum afin d’éviter au CoolDrape d’accrocher lorsque l’on bouge le clavier. Cela c’est ressenti sur des surfaces en verre.

Etanchéité

Zéro. Je vous déconseille fortement de mettre le clavier sous l’eau.

Désinfection

Elle est la plus simple des 3 claviers testés. Mais elle n’est que superficielle. Le dessous du clavier possède trop d’aspérités pour envisager une désinfection efficace.
 
Pour conclure:

Ces claviers sont d’excellentes factures. Le B-Cool et son Cool-Drape se classent à part mais restent une solution peu onéreuse pour qui veux un nettoyage simple et rapide de son clavier. Les deux autres claviers se valent. Le Really Cool LP semble avoir un toucher plus souple mais ne vous y trompez pas, il faudra vous habituer. Et ce, quel que soit votre choix. Car on est encore loin du toucher d’un clavier standard.
Pour info, le K1-Med est référencé à l’UGAP.
 
Really-Cool LP de Man & Machine

K1-Med de Prokeys

B-Cool et son Drape-Cool de Man & Machine

 
Un grand merci à la société ADPZ pour le prêt du K1-Med
Et à Man & Machine pour le B-Cool et le Really Cool LP
 

Aparté:

Pour la désinfection des claviers il est parfois nécessaire d’avoir une surface complètement plane. Des solutions existent, avec des claviers en verre assez chers (mais très design), ou en silicone, plus abordables.

Silicone Flat

Slim 811 Touch pad
 

One Response to “Tests de claviers étanches à usage médical”

  1. samuel andre dit :

    Bonjour,
    Juste pour compléter ce dossier, la société Niconix qui est spécialisée dans les interfaces hommes machines dispose également d’une gamme de claviers spécialement dédiés au marché du médical (voir par exemple http://www.zoneindustrie.com/Produit/Clavier-lavable-antimicrobien-12347.html )

Leave a Reply

VIDEO

TAG CLOUD

Abonnez-vous à la mailing list

  • Tenez-vous informé !

  • BOUTIQUE

       

About Me

Twitter

    Photos

    37Vscan GE Healthcare"L'ambulance"Ambulance Rio de JaneiroTrueCPRxporteBodyGuardiancoeur artificiel carmatNonin 3230SonoSite-AxoTrackvalvuloplastie catheterTC1-1