Archive for the ‘Technologie’ Category

Un Triton pour mesurer les pertes sanguines

Posted by admin On novembre - 6 - 2015

La société Américaine Gauss Surgical vient d’obtenir la marque CE pour son système Triton. Triton permet de mesurer les pertes sanguines au bloc opératoire.
 
Triton Gauss Surgical

Le système est plutôt simple. Une application installée sur un iPad (obligatoire!!!) permet de prendre des photos des compresses utilisées lors d’interventions chirurgicales. L’algorithme développé permet d’estimer la quantité de sang ou d’hémoglobine perdus ainsi que le comptage des compresses utilisées. Il est basé sur l’analyse de la « couverture » sanguine des compresses et leur « maintien » lors de la prise du cliché. Gauss Surgical a mis au point un système de déclenchement de l’appareil photo assez ingénieux puisqu’il suffit d’appuyer sur une pédale pour prendre un cliché.

Triton Gauss Surgical 2

 

Il y a eu de nombreuses publications sur Triton:

  • Holmes et. al., Anesth Analg. 2014 May 6. [Epub ahead of print]
  • Konig et. al., Anesth Analg. 2014 May 6. [Epub ahead of print]
  • Satish et. al., Obstet Gynecol. 2014 May;123 Suppl 1:170S

Déjà utilisé par de nombreuses cliniques aux USA, on peut s’attendre prochainement à voir le Triton dans nos blocs 😉

Système Triton à voir ici

(Source)
 

Le stent du futur

Posted by admin On mai - 24 - 2015

Depuis plusieurs années maintenant les stents sont utilisés dans le traitement des sténoses artérielles. Au départ il y a avait des stents « nus », de simple éléments métalliques insérés dans l’artère et qui se recouvraient d’un épithélium sain avec le temps. Malheureusement, il arrivait parfois que la re-épithélialisation soit trop importante et génératrice d’une sténose sur stent. Les stents actifs sont alors apparus. Ces nouveaux dispositifs sont capables de délivrer des thérapeutiques limitant le risque de re-sténose.

Mais la recherche ne s’arrête jamais… et les chercheurs de la Seoul National University travaillent actuellement sur un stent d’une nouvelle génération, un stent du futur. Le dispositif, en magnésium, possède des nanoparticules agissant comme des antioxydants, des nanosphères contenant de la rapamycine (utilisée sur les stents actifs), des capteurs de débit, de température, une mémoire… De plus, il serait possible d’activer la délivrance de certaines drogues à l’aide d’un rayonnement infra-rouge. Les chercheurs ont également mis en place dans le stent, un dispositif de traitement par hyperthermie. Bref, c’est une véritable arme anti-sténose qui va nous être proposée dans quelques années. Ce nouveau stent est déjà en phase de test (faisabilité et inocuité) sur des modèles canins. Reste à régler le problème de la batterie et de la transmission d’informations (le stent dispose de capteurs de débit et de température). Mais il n’existe aucun obstacle à l’imagination des chercheurs…

 

stent futur

 

(Source)

 

De l’auto-transfusion à bas coût

Posted by admin On mai - 15 - 2015

Une étude récente a démontré que 96% des dispositifs médicaux envoyés dans les pays de l’Afrique sub-Saharienne, sont inutilisables après 5 ans. La société Sisu Global Health, financée par la fondation Bill et Melinda Gates, travaille sur la mise au point de dispositifs médicaux innovants, à destination de ces pays.

Sisu Global Health travaille principalement sur des dispositifs liés à la thématique du sang. En relation étroite avec les principaux utilisateurs, 2 produits ont été mis au point: Une centrifugeuse (r)Evolve capable de séparer le sang en 3 minutes sans électricité et Hemafuse, un matériel d’autotransfusion fonctionnant là encore sans électricité. L’Hemafuse est d’une simplicité étonnante. Il s’agit d’une pompe unidirectionelle, munie d’un filtre. Ses indications sont l’hémorragie sur grosssesse extra-utérine ou l’hémorragie intra-abdominale suite à un accident de la route.

Une très bonne idée pour un marché estimé à 600 millions de dollards !!!

hemafuse

Hemafuse2

 

A savoir: 80% de l’équipement médical est fabriqué pour 10% de la population (Source: Département du commerce US)

(Source)

Sisu Global Health
 

Un capteur de SpO2 sur le Galaxy Note 4 ?

Posted by admin On septembre - 20 - 2014

Samsung nous livre chaque année de nouveaux smartphones, toujours plus performants et toujours plus innovants. La firme sud-coréenne a annoncé au salon de l’IFA, qui s’est tenu à Berlin, la sortie prochaine de sa nouvelle phablette: le Galaxy Note 4. Reprenant les grandes lignes qui ont fait le succès des Galaxy Note 2 et 3, elle y a ajouté de nouvelles fonctionnalités. Parmis celles-ci, il y en a deux qui ont retenu mon attention: Un capteur UV et un capteur de saturation.

SamsungGalaxyNote4

L’appareil dispose au dos d’un capteur d’UV. La phablette est ainsi capable de dire s’il est nécessaire de se protéger des rayons du soleil du fait d’un ensoleillement trop important. Peut-être sera-t elle même capable de nous indiquer l’indice UV de la crème solaire à utiliser ? Cale pourrait intéresser les personnes à peau claire et ceux à risque de mélanome.

Ce qui m’a le plus interpellé est la présence d’un capteur de saturation en oxygène (SpO2). En effet, toujours au dos de l’appareil, ce capteur serait capable de mesurer votre taux d’oxygène dans le sang. Chose étrange, Samsung ne communique pas sur ce capteur qui apparait pourtant sur la vidéo qui suit. Il faudra certainement attendre les différentes autorisations de la FDA et la norme CE afin d’autoriser la communication sur ce capteur, premier du genre sur une phablette.

Wait and see…

 

 
Le Galaxy Note 4 devrait sortir courant Octobre pour un prix avoisinant les 800 €.

(Source)

Samsung Galaxy Note 4
 

Pixium Vision entre en bourse

Posted by admin On mai - 21 - 2014

La société Française Pixium Vision va prochainement faire son entrée en bourse sur le marché Euronext à Paris. Elle vient à cet effet de déposer son document de base auprès de l’autorité des marchés financiers.

pixium vision logo

Pixium Vision est une société créée en novembre 2011 par Bernard Gilly et le Pr José-Alain Sahel, ophtalmologiste de renom et grand maître de la rétine artificielle. Pixium Vision est spécialisée dans la neuromodulation sensorielle, c’est à dire dans la fabrication de dispositifs capables de stimuler les nerfs et d’en obtenir une réponse. Le travail mené a pour objectif de « rendre la vue » aux patients porteurs de rétinopathies pigmentaires et dans l’avenir, à ceux présentant une DMLA… 2 dispositifs sont actuellement en développement chez Pixium Vision:

– IRIS®, qui comprend un implant épirétinien « initiateur » du signal électrique permettant au patient d’apercevoir des formes, un mouvement, d’évaluer une taille. Ce dispositif est actuellement en phase d’essais cliniques. L’obtention de la norme CE est bien entendu un préalable à une commercialisation en Europe (espérée en 2015), mais PixiumVision vise également le marché outre-atlantique vers 2016.

– PRIMA, technologie innovante, utilisant un implant sous-rétinien, encore en phase préclinique.

Ces 2 systèmes de restauration de la vision sont composés de:

– Une paire de lunettes munie d’une caméra, transmettant ces informations à
– Un ordinateur de la taille d’un smartphone, qui analyse et ré-adresse ces données à
– Un implant rétinien
 

pixium vision

 
Le système paraît très simple mais il aura fallut de longues années de recherches pour avoir enfin un dispositif efficace. Pixium Vision disposerait de 250 brevets protégeant ses systèmes de restauration de la vision.

Alors, Pixium Vision, vous achetez ? La société à l’air saine sur le plan financier même s’il n’y a pour le moment aucun revenu. Les dirigeants sont des gens sérieux et les investisseurs déjà présents sont solides. Bref, ça me parait être un pari sur l’avenir. Je suis quand même curieux de connaître le prix d’introduction en bourse…

(Source)

Pixium Vision
 

 

SiemensLogo

 

Somatom Force

 
Siemens (qu’on ne présente plus), vient de sortir un nouveau Scanner: Le SOMATOM Force Dual Source. Je vous en parle car la machine m’a paru intéressante sur plusieurs points:

– Premièrement, il serait capable de scanner un thorax et un abdomen en moins d’une seconde. Il n’est même plus nécessaire de stopper sa respiration. L’imagerie cardiaque se ferait le temps d’un battement ! Imaginez le confort que cela pourrait apporter pour l’imagerie pédiatrique !

– Deuxièmement, les doses de rayonnement administrées ont été considérablement réduites: le Scanner SOMATOM Force Dual Source serait 2 fois moins irradiant que les machines actuellement utilisées.

-Troisièmement, la quantité de produit de contraste à utiliser pour certains types d’examens est considérablement réduite. Les insuffisants rénaux sont les premiers concernés car les produits de contraste peuvent leur être néfastes.

-Et dernièrement, il scanne du bébé à l’obèse, jusqu’à 220kg et pour tous types d’organes.
 

Bref, il semblerait que Siemens viennent de taper un grand coup. Les concurrents vont devoir se mettre au travail…

Siemens Somatom Force Dual Source

(Source)
 

De la réalité augmentée pour la formation médicale

Posted by admin On avril - 15 - 2014

C’est d’Allemagne que vient l’innovation aujourd’hui. L’institut Peter L. Reichertz vient de mettre au point une application de réalité augmentée, destinée aux étudiants en médecine légale. Il suffit de scanner un QR code (préalablement disposé sur un sujet sain) pour afficher une lésion virtuelle lorsqu’on le filme avec son smartphone. Une bonne idée pour la formation de nos « experts » !!!

Une petite étude réalisée avec 10 étudiants a montré un meilleur apprentissage pour le groupe d’étudiants utilisant cette application plutôt qu’un livre.
J’ai trouvé cela innovant et ingénieux et j’aurai bien aimé testé ce système. Mais malheureusement, cette appli n’est pas disponible pour le moment…
 
réalité augmentée

Institut Peter L. Reichertz

(Source)
 

Le hacking cérébral est en marche

Posted by admin On mars - 15 - 2014

Définition Wikipédia: « Dans un sens large, le bidouillage ou hacking concerne les activités visant à détourner un objet de sa fonction première. Le hacking a pour fonction de résoudre ou d’aider à résoudre des problèmes, et cela dans de nombreux domaines ».

On a depuis tout temps cherché à améliorer les capacités cérébrales et encore aujourd’hui certaines personnes usent de substances illégales en prétextant que cela les aide à travailler… Certaines armées se sont lancées activement dans cette voie afin d’accroître les capacités physiques et mentales de leurs soldats, comme il peut être intéressant de modifier la perception d’un être humain pour le rendre plus compliant et apte à révéler des secrets…

Donc nos chers scientifiques travaillent d’arrache-pied pour comprendre le fonctionnement cérébral en espérant peut-être un jour pouvoir le « maîtriser ». Mais ils ne sont pas les seuls… des « amateurs » se sont lancés eux aussi il y a quelques années dans cette aventure. Et aujourd’hui, on voit fleurir des drôles de bonhommes avec des électrodes sur le crâne:
 

Andrea Dickey

 
La stimulation transcranienne à courant continu (tDCS) est devenue le joujou des bidouilleurs. Cette technique serait simple à mettre en oeuvre, inoffensive et peu coûteuse: une pile 9V, des électrode, un petit circuit électrique et du temps. Certains disent que cela leur permet d’augmenter leur créativité, d’autres qu’elle augmente leurs capacités cognitives… mais il est difficile d’en avoir la certitude. Aucune étude n’a pu prouver l’intérêt de cette technique pour modifier les capacités cérébrales. Pourtant les forums se développent, chacun y partage ses expériences et la communauté ne fait que s’accroître. Certains sociétés vendent même des appareils qui stimuleraient le cerveau pendant les séances de jeu vidéo… 249$ !!! Et pour info, la FDA n’a pas approuvé le dispositif…
 

foc_us

 
La tDCS aurait un intérêt dans le traitement des douleurs chroniques et de la dépression. De nombreux chercheurs travaillent dessus, dans des laboratoires, avec des protocoles sérieux et du matériel fiable… Marom Bikson, ingénieur biomédical qui travaille sur la tDCS met d’ailleurs en garde les bidouilleurs-amateurs contre les risques encourus à utiliser cette technique encore mal maîtrisée.

Bref, la tDCS arrive tout doucement dans nos rayons. Quant à son intérêt… pour le moment je reste septique mais je veux bien croire que l’on parvienne prochainement à modifier nos capacités cognitives, à l’aide de dispositifs similaires.

Armée et tDCS

Foc.us

(Source)
 

La Bubble CPAP, une ventilation low-cost pour les prémas

Posted by admin On février - 4 - 2014

Il est parfois nécessaire de mettre en place une ventilation en mode CPAP pour certains nouveaux-nés dont la fonction respiratoire n’est pas parfaitement mature. Ce type de ventilation est réalisée à l’aide de respirateurs forts coûteux, non accessibles dans les pays en voie de développement.

Des étudiants en bio-ingénierie de l’Université de Rice ont mis au point en 2009, un système de CPAP low-cost, pour ces nouveaux-nés. Cet appareil a été fabriqué à l’aide de pompes d’aquarium. Le système est très simple mais il fait le travail. On peut ainsi régler le niveau de pression et la quantité d’O2 administrée. L’appareil a été nommé « Bubble CPAP » et il coûte la modique somme de 60 €. On est loin des tarifs astronomiques de nos respirateurs de réa…
 

bubble cpap

Une étude clinique vient de démontrer que le dispositif a augmenté le taux de survie des nouveau-nés avec une maladie respiratoire sévère de 44% à 71%. Cette étude a duré 10 mois et 87 patients de l’hôpital Queen Elizabeth Central (QECH) à Blantyre, au Malawi, ont été inclus. Les résultats obtenus montre que la « Bubble CPAP » pourrait sauver la vie de 178 000 enfants en Afrique chaque année.
 




 
(Source)
 

Diagnostiquer une fracture avec votre iPhone

Posted by admin On janvier - 29 - 2014

Vous le savez, l’iPhone fait beaucoup de choses. Il est devenu au fil du temps un outil essentiel à l’organisation de notre vie professionnelle. Il s’est imposé sur notre lieu de travail, de part les nombreuses applications médicales qu’il propose et de part les nombreux périphériques à sa disposition: Vidal, tensiomètre, glucomètre, etc…

smartphone stéthoscope

Une équipe de médecins Américain, vient de publier un article dans lequel, il est montré que l’iPhone peut aussi servir à diagnostiquer des fractures. Le principe est simple et nous le connaissons tous: toute onde est transmise de l’émetteur au récepteur tant qu’il n’y a pas de discontinuité du support. L’hypothèse a donc été qu’une vibration émise à l’extrémité d’un segment osseux est entendue à l’autre extrémité tant que l’os est intact. En cas de fracture, la transmission ne se fait plus.
 
Le Dr Matzek et son équipe ont positionné un iPhone sur une extrémité osseuse et l’on fait vibrer. L’auscultation « osseuse » à l’extrémité opposée a permis d’entendre cette vibration. Cette expérience a été réalisée sur 3 cadavres, pour des fractures humérales et fémorales. 70 personnes ont essayé cette « technique ». Il en ressort une sensibilité de 73% et une spécificité de 86%. J’avoue que cela n’est pas énorme, mais c’est la première expérience de ce type et le protocole d’examen nécessite peut-être quelques améliorations.

Novel Approach to the Diagnosis of Fractures in an Austere Environment Using a Stethoscope and a Cellular Phone
 
J’ai essayé avec un ami: le coude posé sur le smartphone qui vibre et le stétho posé sur le tubercule majeur. Ca fonctionne ! On entend les vibrations du téléphone. Et il suffit de soulever le coude pour interrompre la transmission sonore. Au fait, nous avons réalisé cette expérience avec un smartphone android 😉

L’idée est géniale et peut-être prometteuse, qui sait ?

A voir ici

Merci à Jacques pour l’info.
 

VIDEO

TAG CLOUD

Abonnez-vous à la mailing list

  • Tenez-vous informé !

  • BOUTIQUE

       

About Me

Twitter

    Photos

    37Vscan GE Healthcare"L'ambulance"Ambulance Rio de JaneiroTrueCPRxporteBodyGuardiancoeur artificiel carmatNonin 3230SonoSite-AxoTrackvalvuloplastie catheterTC1-1